Gérard Holtz : « le vélo : la plus simple et la plus extraordinaire des inventions modernes ! »

Gérard Holtz : « le vélo : la plus simple et la plus extraordinaire des inventions modernes ! »

A l’occasion de la sortie des 100 Histoires de Légende du Vélo, le 7ème livre coécrit avec son fils Julien, Gérard Holtz nous confie les raisons de sa folle passion pour la « Petite Reine ». Morceaux choisis…
L’interview de Gérard Holtz

Les100histoires.com : Après Les 100 Histoires de Légende du Sport au Féminin en 2018 – votre 6ème livre – vous revenez en 2019 avec un nouvel ouvrage sur le vélo : retour aux premières amours ?

Gérard Holtz : Oui et avec grand plaisir car notre premier livre, sur le vélo et le Tour de France en particulier, connait un énorme succès (avec plus de 30 000 exemplaires vendus en 6 ans) et qu’il fallait élargir notre recueil historique aux femmes à d’autres grands champions, à des records qu’on n’avait pas encore racontés et aux grandes courses car il n’y a pas que le Tour de France dans la vie même si c’est LA course de l’année !!

Votre premier livre Les 100 Histoires de Légende du Tour de France continue de bien se vendre après déjà 6 ans de présence en librairie. Quelle est la différence entre les deux ouvrages ?

De plus en plus dans nos livres on pense à inclure les championnes, car les grandes compétitions sportives qui sont centenaires pour la plupart aujourd’hui, ont été imaginées et crées sans les femmes. Nous abordons aussi dans ce livre toute une partie historique sur le vélo comme machine, les évolutions successives, les grandes inventions. Des choses qui ne figurent pas dans notre best seller sur le Tour de France.

A propos du Tour d’ailleurs, on raconte l’histoire de sa création mais cette fois-ci avec un nouvel éclairage. Car peut-être que vous ne le saviez pas mais l’un des effets collatéraux de l’affaire Dreyfus fut la création du Tour !!! Une histoire qui m’amuse aussi c’est la création du pneu par Dunlop, un vétérinaire écossais vivant en Irlande du Nord qui voulait rendre la bicyclette de son fiston de 9 ans plus confortable. A l’époque, les vélos étaient de véritables « tape cul » !

Nous racontons aussi quelques records spectaculaires, tous aussi étonnants les uns que les autres : on a tutoyé la barre des 300 km/h à vélo (c’est une femme en plus !), on a franchi la barre des 330 km/h avec un vélo fusée (François Gissy)… Aux JO on a fait du sur place pendant 22 minutes !

Vous avez présenté votre trentième et dernier Tour en 2016 pourtant, l’opinion publique et les médias continuent de vous identifier comme le « monsieur Vélo » : cela vous donne une certaine légitimité à parle de vélo…

Je suis assez étonné que ma notoriété continue à ce niveau-là. La preuve on me demande encore 3 ans après de faire des conférences sur le vélo, d’être l’ambassadeur pour Tissot pour expliquer les coulisses du Tour de France, d’être le parrain de plusieurs courses dont la Paris-Rouen mais surtout ce qui me fait grand plaisir c’est que les gens me disent « merci » ou encore « mon fils ou ma fille a fait du sport grâce à vous ». Je suis un heureux messager !

Sur le Tour, vous avez croisé de nombreux personnalités de la « petite reine » : Lesquelles vous ont marqué ? Impressionné ? Et pourquoi ?

D’abord les personnalités hors du monde du vélo : N.Sarkozy et E.Macron ministres puis présidents par leur connaissance du vélo, de la tactique et des palmarès. Robin Williams qui était venu soutenir Lance Armstrong et qui roulait le matin avant la course. Je citerais aussi les grands passionnés : Antoine de Caunes, Gérard Lanvin, Jean Carmet

Coté coureurs : j’ai adoré cotoyer Thomas Voeckler qui parle admirablement bien de son sport, Mark Cavendish vraiment un gars bien. Romain Bardet qui emploie le mot de « nonobstant » !

Parmi ces 100 histoires, quel est votre top 10 personnel ? (Y compris celle que Julien a écrites)

Il y a le destin d’E.Christophe : sa fourche brisée en bas du Tourmalet en 1913 puis le premier maillot jaune en 1919. J’en ai même fait des documentaires à la télévision. Le drame de François Gissy m’a ému. Il s’est tuée avec un trike propulsé par de la vapeur d’eau. Il avait atteint 333 km/h avec son vélo fusée. J’adore raconte les liens entre l’affaire Dreyfus et la création du Tour : ça étonne et ça marque les gens. Il y a l’Affaire Puerto en 2006 qui commence quelques années plus tôt avec le malaise de Manzano en direct devant les caméras de France Télévisions. L’histoire de Marie Marvingt me plait beaucoup car elle a fait le Tour 1908, hors course, mais elle avait réussi à le boucler !

Vous dites souvent que vous avez le cœur « en forme de deux roues » : pourquoi cette assertion aussi originale ?

Je pense que le vélo est l’un des plus belle inventions modernes. On s’extasie devant les plus grandes technologies, la conquête de la lune alors qu’au milieu du 19ème siècle avec un cadre, 2 roues, des pédales, on a inventé un machine révolutionnaire et bienfaitrice. Positive pour la santé, utile pour se déplacer, voyage même. Une arme contre la pollution aussi. Et j’ai l’impression que le monde entier commence à s’en apercevoir et en particulier les citadins.

Les heures noires que vous avez traversées sur le Tour : les affaires de dopage, la culture de la corruption, les magouilles… cela ne vous a pas dégoûté du cyclisme ?

Les magouilles et le dopage m’ont fait me poser plein de questions mais il y a du dopage dans tous les sports et puis on tape sans arrêt sur le vélo. Le vélo est un sport ultra contrôlé, il est donc normal que l’on sorte des cas positifs. On cherche on trouve ! Mais en même temps ces gars sont pour moi des champions hors normes et le public le sent bien. On est dans le mythe, dans la légende, dans l’épopée humaine.

Une dernière question : En sept ans de collaboration avec votre fils Julien, vous avez déjà raconté les destins de plus de 700 personnages… Quel est de vos sept premiers livres votre préféré ?

Oui c’est un bonheur absolu de partager cette aventure avec mon fils. Nous mettons en commun notre passion, nos idées et une méthode très familiale. Mon livre préféré ? Le prochain ! Et à propos des prochains : nous avons sur notre liste le football, les aventuriers & pionniers. Il n’est pas impossible que l’on pousse notre collection à 10 livres d’ici 3 ans !

Allez plus loin avec

Les 100 Histoires de Légende du VÉLO
Couverture des 100 Histoires de Légende du Vélo (Gérard et Julien Holtz)

Couverture des 100 Histoires de Légende du Vélo (Gérard et Julien Holtz)

Loin d’être un livre sur la pratique académique du cyclisme – sous entendu « cyclisme sur route » – Les 100 Histoires de Légende du Vélo retracent l’histoire de la bicyclette et de sa pratique sportive. Tout d’abord les évolutions et les innovations successives de la Draisienne jusqu’au maillot Vortex porté par le Team Sky en contre-la-montre. Le Vélocipède des frères Michaux, le premier compteur de vitesse en 1895, le dérailleur de Vélocio, les cadres carbone et les pédales automatiques de Look Cycles, le capteur de puissance de SRM, les oreillettes, Strava, etc…

Gérard et Julien Holtz racontent aussi l’histoire des courses : la création des « monuments » (les plus grandes classiques), les courses de Six Jours, le Vél d’Hiv’, les origines du Tour de France, les pavés dans le Paris Roubaix, le premier contre-la-montre, le Tour de France qui se court pendant longtemps par équipes nationales, la création du BMX aux Etats-Unis etc…

Il offrent bien-sur une place de choix aux immenses championnes et champions : sur route, sur piste, sur terre… Fausto Coppi, Gino Bartali, Jacques Anquetil, Raymond Poulidor, Eddy MerckxBernard Hinault, Miguel Indurain etc… sans oublier les grandes championnes (Pendleton, Cooke, Longo, Vos ou plus tôt Beryl Burton) et les pistards (Rousseau, Tournant, Baugé, Pervis..).

Dans cette anthologie cycliste, les Holtz racontent aussi les grands exploits : du premier tour du monde à vélo (Stevens en 1887) au record de vitesse derrière abri (296 km/h), des folies d’Eric Barone sur neige à Vars aux rêves de François Gissy (333 km/h sur un vélo fusée)…

Enfin, ils n’éludent pas la question et les secrets du dopage, des nombreux scandales et drames qui ont émaillé l’histoire des courses : Lance Armstrong, l’affaire Puerto, l’affaire Festina, le moteur d’Istvan Varjas et les doutes sur les accélérations de Fabian Cancellara,  la mort de Tom Simpson et plus récemment celles de Scarponi et Michael Goolaerts

 

En résumé : une savoureuse mêlée de récits et de portraits à lire et à relier entre amis, en famille et à offrir !

 

Next Post

Les 100 Histoires de Légende du 
SPORT AU FÉMININ
LE LIVRE

Les 100 Histoires de Légende du 
SPORT AUTO
LE LIVRE

Les 100 Histoires de Légende du
TOUR DE FRANCE
LE LIVRE

Les 100 Histoires de Légende du
SPORT FRANÇAIS
LE LIVRE

Les 100 Histoires de Légende du
RUGBY
LE LIVRE

Les 100 Histoires de Légende des
JEUX OLYMPIQUES
LE LIVRE